Bulle flottant dans un espace lumineux et naturel

David Bonhomme

Professeur de Yoga Vinyasa  à Vernon

Élan, Espace, Energie

"Le souffle épouse la posture et procure la juste énergie. Il amène vers une conscience plus fine de la pratique qui s'apparente au "drashtar", c'est à dire à la conscience témoin."

MICHELE LEFEVRE

  A travers la pratique du yoga et notamment des asanas (corporel),  nous renouons avec une compréhension spontanée et intuitive du corps esprit.

  C'est aussi retrouver cette unité par le corps, en harmonie avec son souffle, et par cette unité à dimension personnelle, se réunifier à son environnement et aux éléments

  Une fois les axes retrouvés dans le corps, l'attention et le mental canalisés dans la pratique, le tout rythmé par la respiration (celle-ci faisant le lien entre l'intérieur et l'extérieur, le conscient et l'inconscient); nous faisons l'expérience de la réunion entre la terre et le ciel.

  La terre à travers l'enracinement dans le sol, et cet enracinement nous ouvrant et nous permettant d'accueillir le ciel. 

  De cette manière, nos natures "opposées" s'embrassent:

  -la terre, en tant que manifestation du limité, autant matériellement que temporellement.

  -Le ciel, vaste, infini, éternel.

  En tant qu'êtres humain, nous sommes liés à la terre par le corps et devons respecter ses règles et ses besoins, nous aspirons aussi à la vastitude illimité du ciel dans notre cœur et notre esprit.

  Dans la pratique, plus on s'enracine dans la terre, mieux le corps s'élance et s'ouvre vers le ciel. La respiration permet la circulation et l'échange de ces deux principes dans une expérience spontanée et dans l'instant.

  Ainsi nous retrouvons le lien fondamental avec cet environnement qui dépasse notre petite personne en nous fondant avec celui-ci.

  C'est peut être pour cela que l'être humain est le seul être vertical de la planète, pour assurer l' union entre la terre et le ciel, entre l'éphémère et l'absolu.